Locataires & Habitants/Concierges

Votre propriétaire est client chez Pyrexx. Pyrexx effectue la maintenance.

Nous tenons à assurer une accessibilité permanente, une compétence exemplaire et la cordialité de mise. Chez Pyrexx, le client est roi. Nos collaborateurs du centre de service se tiennent à votre disposition 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour répondre à vos questions, vous donner toutes les informations concernant nos services et prendre rendez-vous.

Portail PSP

Notre portail client est complet et simple d’utilisation et vous permet de passer une commande de service, vous renseigner sur le statut d’une commande ou simplement nous donner un feedback. En plus, il est possible d’y télécharger toutes les informations importantes sur les dangers d’incendie et leur prévention au format PDF et de consulter les questions fréquentes.

FAQ Locataires

Dienstleistung

Montage

Que peut faire le locataire/l'utilisateur lorsqu'un détecteur de fumée est en panne ?
Pour chaque installation et entretien de nos détecteurs de fumée, le locataire/l'utilisateur reçoit un mode d'emploi de notre technicien. En plus d'autres informations de contact, vous y trouvez le numéro d'appel de notre centre de service 24 heures. Si un détecteur de fumée présente un défaut, le locataire/l'utilisateur peut appeler ce numéro 24h/24 et 7j/7. La conversation permet d'abord de déceler s'il n'y a vraiment pas de source de danger et, le cas échéant, si les pompiers doivent être alertés et si les consignes d'urgence doivent être données. S'il s'agit simplement d'une défaillance de l'appareil, nous fournissons une aide téléphonique dans la mesure du possible en vue d'un dépannage provisoire. Si nécessaire, le technicien disponible le plus proche est en outre averti par SMS et chargé d'un dépannage du détecteur de fumée concerné sur site. Grâce à nos ressources humaines et notre logistique très développées combinées à une technologie d'information créée spécialement pour nous, il est souvent possible de réparer les pannes de manière rapide et durable.
Cette réponse a été utile? Oui Non
Comment fonctionne un détecteur de fumée ?
À l'intérieur du détecteur de fumée se trouve la chambre optique dans laquelle une diode infrarouge émet de la lumière en permanence, qui n'atteint généralement pas la lentille photosensible. Lorsque des particules de fumée pénètrent dans la chambre optique, elles reflètent la lumière de la diode infrarouge de façon à ce que celle-ci atteigne la lentille photosensible. L'électronique montée en aval des composants optiques interprète cela comme un risque d'incendie. L'alarme est déclenchée. « Qui ne nettoierait pas le pare-brise de sa voiture pendant deux ans ? » Martin Dohmeier Pyrexx GmbH Tout le monde connait cela : Après quelques semaines seulement, un film de saleté se forme à l'intérieur du pare-brise de la voiture et obstrue fortement la vue. De la même façon, des gaz ambiants condensés tels que la nicotine et les graisses de cuisson se déposent sur les composants photosensibles des éléments de mesure optique du détecteur de fumée et engendrent ainsi la perte progressive de la vue de l'appareil. Dans le pire des cas, cela signifie que les composants optiques sont déjà gravement détériorés au bout de 18 mois et que le détecteur de fumée ne peut répondre à un incendie qu'à retardement. Conséquence : Des personnes blessées ou même mortes ! Un détecteur de fumée hautement sophistiqué déclenche toujours l'alarme à une densité de gaz de fumée égale, reconnaît son degré de contamination et déclenche un signal sonore qui témoigne de cet état à temps, avant que sa performance d'avertissement ne soit menacée par la contamination ! En dépit de cette technologie, en vue d'un entretien minutieux, il faut vérifier exactement, si le dispositif et l'électronique sont intacts et en particulier, si les entrées d'air sont exemptes de débris.
Cette réponse a été utile? Oui Non
Comment un détecteur de fumée réagit-il à la fumée de cigarette ?
À condition que la fumée de cigarette ne soit pas soufflée intentionnellement, en grande quantité et à proximité directe du détecteur de fumée, le dispositif ne déclenche pas l'alarme. Nous avons testé la sensibilité de nos détecteurs de fumée à la fumée de cigarette de manière intensive et avons constaté que même de nombreux fumeurs dans une petite pièce font rarement déclencher l'alarme des dispositifs.
Cette réponse a été utile? Oui Non
Quels facteurs environnementaux peuvent déclencher l'alarme du détecteur de fumée ?
Étant donné que les détecteurs de fumée mesurent la transparence de l'air ambiant à l'aide d'une lentille photosensible, des gaz à forte densité peuvent déclencher l'alarme des dispositifs. De la vapeur d'eau importante, des vapeurs de cuisson et la fumée de barbecue peuvent préventivement déclencher l'alarme si une concentration élevée de tels gaz flotte à proximité du détecteur de fumée. La poussière due à des travaux, la brume de pulvérisation de travaux au vernis, d'aérosols antiinsectes, de parfums de maison, de laque à cheveux et de déodorant, etc. pouvant pénétrer directement dans le détecteur de fumée, peuvent également déclencher l'alarme et contaminer l'appareil. Dans certains cas, l'alarme a été déclenchée par un courant d'air trop fort ou des variations de température importantes.
Cette réponse a été utile? Oui Non
Quels travaux sont effectués lors de l'entretien ?
La norme DIN 14676 régit le type de détecteurs utilisés, l’emplacement indiqué en fonction du type de détecteur et comment le matériel doit être entretenu. Il faut, par exemple, vérifier si l'appareil n'est pas endommagé, si ses entrées d'air sont exemptes de débris et si la puissance de la pile est suffisante pour une année de fonctionnement supplémentaire. En outre, il faut déclencher une simulation d'alarme. Nous fournissons exactement ce que cette norme exige lors de nos activités de maintenance méticuleuses. Nous vérifions si le détecteur se trouve toujours à l'emplacement d'installation indiqué et remplaçons les appareils manquants, contaminés et endommagés, effectuons un nettoyage extérieur minutieux du détecteur, afin d'assurer que la poussière ou des débris ne bouchent pas les entrées d'air du boitier. Nous vérifions également si la pile du détecteur dispose de la puissance requise et déclenchons une simulation d'alarme. Les dispositifs munis de port diagnostic, nous vérifions tous les paramètres de performance et de mesure, ainsi que la mémoire intégrée de l'appareil et mettons à disposition du client le protocole de diagnostic associé, ainsi que le suivi de nos opérations via notre portail client.
Cette réponse a été utile? Oui Non
Quelle est la durée de l'entretien du détecteur de fumée ?
Grâce à l'optimisation accrue des flux de production dans le processus de maintenance, renforcée par une technologie de détection sophistiquée, l'entretien d'un dispositif dure aujourd'hui en moyenne moins de deux minutes. Dans notre département d'ingénierie, nous avons développé des outils spéciaux qui permettent à nos techniciens de travailler en grande partie sans échelle. Cela permet d'économiser beaucoup de temps de travail précieux et engendre une réduction significative des risques d'accident sur le lieu de travail. La méthodologie de maintenance que nous avons mise au point nous a permis de réduire le temps nécessaire à l'entretien d'un détecteur de fumée à piles de 5-7 minutes, à moins de deux minutes. La réduction significative du temps de travail contribue de manière décisive à assurer des services à des prix très bas.
Cette réponse a été utile? Oui Non
À quelle fréquence les dispositifs sont-ils entretenus ?
La maintenance des dispositifs est effectuée une fois par an conformément à la norme DIN 14676. Ainsi, la fonctionnalité optimale des détecteurs de fumée est toujours vérifiée. Des intervalles d'entretien plus longs ne sont pas prévus par la norme mentionnée ci-dessus et augmenteraient également le risque que le détecteur de fumée ne se déclenche pas ou pas à temps en cas d'urgence.
Cette réponse a été utile? Oui Non
Comment l'entretien est-il organisé ?
Afin d'organiser notre prestation de services au meilleur prix pour le propriétaire, et donc aussi pour le locataire, nous procédons comme suit : nous organisons deux visites d'entretien fixes collectives, lors desquelles nous tentons d'intervenir dans le plus d'habitations possible afin de réduire au maximum les coûts de déplacement, et d'offrir ainsi aux différents locataires un service de maintenance à très bon prix. - La première visite d'entretien prévue est annoncée à travers une affiche dans le couloir des immeubles environ 15 jours avant qu'elle ait lieu. Ces premières visites sont prévues dans une tranche horaire de deux heures (par exemple, de 10 à 12 heures) toujours entre 8 h et 15 h et sont principalement destinées aux habitants/locataires qui sont chez eux à ces heures-là. (par exemple, les personnes qui ne travaillent pas, les femmes au foyer, les personnes âgées, etc.) - Au cas où l'habitant/le locataire n'est pas chez lui lors de la première visite ou si l'accès à l'habitation n'a pas pu être fourni, nous laissons une carte leur proposant un deuxième rendez-vous, qui aura lieu 14 à 21 jours après la première visite. Ces deuxièmes visites sont également prévues dans une tranche horaire de deux heures (par exemple, de 17 à 19 heures) toujours entre 15 h 30 et 19 h et sont principalement destinées aux personnes qui travaillent et aux habitants, qui ne pouvaient pas être présents lors de la première visite pour d'autres raisons (p. ex. les vacances). Si lors de la deuxième visite, l'habitant/le locataire n'est à nouveau pas chez lui, nous laissons à nouveau une carte avec notre numéro d'appel de service clientèle. L'habitant/le locataire peut alors fixer un rendez-vous individuel pour l'entretien via notre centre de service. Un tel rendez-vous individuel engendre un déplacement spécial que nous facturons à prix coûtant à la charge du client pour une visite supplémentaire à l'habitant/au locataire concerné.
Cette réponse a été utile? Oui Non
Pourquoi un service qui nécessite un déplacement spécial peut-il être facturé ?
En principe, les prestations de services sont facturées uniquement lorsqu'elles incombent à un tiers. Une intervention due à un détecteur de fumée défectueux est bien entendu gratuite. Les services d'entretien peuvent être facturés lorsque la panne du détecteur de fumée a été causée par une influence extérieure de tiers (vandalisme, vol).
Cette réponse a été utile? Oui Non
Où faut-il installer un détecteur de fumée ? Et où pas ?
Étant donné que le sens de l'odorat chez l'homme et les animaux est inactif pendant le sommeil, et qu'il suffit de trois ou quatre inspirations d’un air pollué par des gaz d’incendie pour causer de graves lésions du cerveau, voire la mort, il est important que chaque chambre à coucher soit équipée d’un détecteur de fumée au plafond, le plus au centre de la pièce possible. Les voies d'évacuation telles que les couloirs et les escaliers doivent compter un détecteur de fumée tous les quatre à six mètres. L’installation de détecteurs dans des pièces ne servant ni de chambre à coucher, ni de voie d'évacuation, par exemple le salon et la salle à manger constituent une mesure de protection supplémentaire. En revanche, il ne faut pas installer de détecteurs dans la cuisine et les salles d’eau. L’environnement de ces lieux n’est pas adapté à ces appareils. La vapeur d’eau, par exemple, peut déclencher une fausse alerte. Il est judicieux de placer un détecteur dans le couloir à l’entrée de la cuisine, de manière qu’il soit suffisamment éloigné pour ne pas déclencher de fausse alerte et assez proche pour détecter un début d’incendie provoqué par la cuisinière (1 feu sur 4 se déclare dans la cuisine). En principe, chaque détecteur doit couvrir une surface de 25m2 et la distance entre les dispositifs doit, si possible, être de moins de 6 m. « Dans une pièce remplie de fumée, la vue est quasi nulle ; on ne voit même pas sa propre main devant soi, sans parler de la porte de sortie. Par conséquent, il est important de déceler un incendie à temps, afin de pouvoir fuir. » Wolfgang Weiden, chef des opérations des pompiers de Bergisch Gladbach.
Cette réponse a été utile? Oui Non
Comment reconnait-on un technicien Pyrexx ?
Tous les techniciens qui travaillent pour nous portent un uniforme de travail. Un haut rouge vif avec un petit logo Pyrexx jaune sur ​​la poitrine et imprimé en grand sur ​​le dos, ainsi qu'un pantalon de travail beige. Sur la tête, ils portent une casquette à visière rouge vif sur laquelle est brodé le logo Pyrexx jaune. En outre, chacun de nos techniciens est muni d'une carte, avec son nom, sa photo, le numéro d'identification du technicien, le logo Pyrexx et éventuellement le logo de notre client/du propriétaire. Chaque technicien doit également avoir sa carte d'identité sur lui.
Cette réponse a été utile? Oui Non

Évaluez-nous - Locataires

Suggestions d'amélioration